Le babysitting en 2020 : quels sont les pièges à éviter pour les parents ?

Mis à jour : juil. 21

Chaque année, plusieurs millions de familles ont recours à une baby-sitter. Entre fausses idées reçues et méconnaissances du domaine d'activité, le babysitting doit pourtant être considéré comme un vrai job avec des règles, un cadre et des bonnes pratiques. On vous dit tout sur ce qu'il faut absolument savoir quand on choisit de faire du baby-sitting .


Bien définir vos besoins de gardes, votre planning et les qualités indispensables que vous attendez chez votre future baby-sitter.


Il ne faut pas y aller par 4 chemins, c'est à vous parent de préparer les bases d'une relation seine et durable avec votre baby-sitter. Vous devez prendre le temps en amont de bien identifier ce dont vous avez réellement besoin dans votre organisation et pour vos enfants. Ne prenez pas ce temps de préparation à la légère, cela vous permettra d'orienter vos recherches et surtout de faire immédiatement le tri des profils incompatibles avec vos attentes.

Pour bien définir vos besoins, il vous revient la tâche de définir au minimum : un planning précis des gardes, la tarification de celles-ci, le cadre des gardes (donner le goûter, amener les enfants à tel ou tel endroit, etc.), les qualités essentielles (avoir le permis B, être autonome, etc.).


Etablissez vos recherches en physique ou sur internet auprès de partenaires sérieux et reconnus comme Yoopala bien sûr.


Il existe beaucoup (trop) de site de baby-sitting. Nombreux promettent monts et merveilles à des parents épuisés par des recherches fastidieuses et sans résultats. Méfiance... la baby-sitter miracle n'est pas facile à trouver. Il vous faut préférer des sites reconnus avec un vrai cadre légale. Vous remarquerez d'ailleurs que certains sites internet sont exploités en dehors de France... ça laisse supposer du sérieux...

Lorsque vous choisissez une société de service à la personne reconnue et sérieuse comme Yoopala, vous faites le choix de baser vos recherches auprès d'un acteur majeur de la garde d'enfants à domicile. Cela rassure les meilleurs profils baby-sitters et permet de vous mettre en relation avec des baby-sitters sérieuses.

Chez Yoopala ce sont plus de 120 000 baby-sitters qui s'inscrivent chaque année sur Yoopala.com (l'équivalent de deux stades de France pleins à bloc). Chaque baby-sitter ayant ajouté sa photo ou une description bénéficiera d'une modération manuelle par un collaborateur interne. Ce sont des petits détails mais des petits détails qui, mis bout à bout, vous permettront d'être mis en relation avec LA bonne personne.




Vous devez déclarer votre baby-sitter. Vous et votre baby-sitter avez tout à y gagner : aides diverses, sécurité, reconnaissance, valorisation.


En déclarant votre baby-sitter vous bénéficiez de nombreux avantages parmi lesquels :

  • Accès à l'aide CAF CMG : Cette aide, soumise à conditions, peut prendre en charge jusqu'à 85% de votre facture mensuelle ! Elle est disponible jusqu'au 6 ans du plus jeune enfant à charge. Cette aide fait partie de aides PAJE et permet à plusieurs centaines de milliers de familles en France d'allier vie professionnelle et vie personnelle sans accroc. C'est un avantage considérable pour les familles car le montant maximum mensuel de pris en charge peut atteindre près de 860 € par mois !

  • Accès à des aides locales complémentaires : Selon votre commune, des aides locales complémentaires à l'aide CAF CMG peuvent exister. Pour savoir si vous y avez accès, contactez votre mairie. De belles surprises peuvent être au rendez-vous.

  • Crédit d'impôts de 50% : La moitié du montant restant à votre charge après déduction des aides est déductible de votre fiche d'imposition. Pour la 1ère année : Dans la limite de 15 000 € par an + 1 500 € par enfant à charge avec plafond annuel porté à 18 000 € ou 20 000 € si l'un des membres de votre foyer, titulaire de la carte d'invalidité, perçoit une pension d'invalidité de 3ème catégorie ou l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé. Dès la 2ème année : dans la limite de 12 000 € par an + 1 500 € par enfant à charge avec plafond annuel porté à 15 000 € ou 20 000 € si l'un des membres de votre foyer, titulaire de la carte d'invalidité, perçoit une pension d'invalidité de 3ème catégorie ou l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé.

  • Sécurité lors de chaque garde : Vous souhaitez le meilleur pour vos enfants et c'est parfaitement normal. Aussi, un trop grand nombre de parents négligent la sécurité de leurs enfants lors d'une garde non déclarée. Ne faites pas comme eux. Un simple accident lors d'une sortie dans un parc, un objet cassé ou disparu à la maison et c'est le début des problèmes. Il ne faut pas oublier que la sécurité de votre baby-sitter doit aussi faire partie de vos priorités. Les accidents de la vie de tous les jours peuvent arriver, vous devez protéger votre baby-sitter si cela devait intervenir pendant la garde de votre enfant.

  • Reconnaissance et valorisation du travail réalisé : La garde d'enfants à domicile souffre d'un manque de reconnaissance. Pareil, ne participez pas à l'amplification de ce phénomène si déceptif pour tout un domaine d'activité. S'occuper d'un enfant est un métier et il doit être reconnu. En déclarant votre baby-sitter vous mettez en lumière ses compétences et son savoir-faire. La reconnaissance de l'ombre n'en est pas une. En valorisant le travail de votre baby-sitter vous participer activement à l'émergence de tout un métier et vous offrez à votre baby-sitter la possibilité de faire valoir ses gardes auprès d'une société de services à la personne.

La confiance n'exclue pas le contrôle.


Mettez à disposition de votre baby-sitter un carnet de suivi. Pas besoin d'un support trop chiader, un simple cahier permettra à votre baby-sitter d'inscrire ce qui s'est passé pendant la garde. Cela instaurera un climat de confiance entre vous et votre baby-sitter tout au long de l'année. De plus, ce petit cahier deviendra un très bon souvenir pour votre enfant au fil du temps.


Vous avez une contrariété ? Quelque chose vous a dérangé ? En parler avec votre baby-sitter permet de désamorcer les conflits éventuels.


La garde d'enfants à domicile est totalement basée sur l'affecte entre les personnes. Nous sommes sur un métier fait par les humains et pour des humains. Gardez toujours en tête cette notion car les petites contrariétés peuvent subvenir à tout moment. Cela peut aller d'une simple remarque à des manquements aux règles que vous avez définis. Dans tous les cas, favorisez toujours la communication et le dialogue avant de prendre des décisions. Vous devez vous inclure dans des démarches constructives et objectives avec votre baby-sitter. Ce type d'échange permet de désamorcer presque toujours les incompréhensions ou les contrariétés. N'hésitez donc jamais à dire à votre baby-sitter "J'ai une contrariété, j'aimerai avoir ton avis" ou encore "J'ai remarqué quelque chose qui ne m'a pas plu et j'aimerai t'en parler".


Notre conseil en cas de conflit "grave" : Dans les cas les plus extrêmes des conflits graves peuvent arriver (exemple : suspicion de vol). Il faut alors instaurer un cadre plus formel pour échanger sur ce sujet. Il sera important de démontrer avec des preuves ce que vous reprochez à votre baby-sitter et bien sûr de proposer des sorties constructives à ce conflit. Les sorties pouvant aller jusqu'à l'arrêt de la collaboration. Même si ces cas restent particulièrement minoritaires, ils peuvent arriver. Chez Yoopala, en tant qu'employeur de votre baby-sitter, nous nous occupons de ces démarches fastidieuses et déplaisantes. Nous disposons de toute l'infrastructure juridique et RH pour à la fois gérer les conflits tout en assurant la continuité des gardes.


Soyez toujours "réglos" dans les relations avec votre baby-sitter. Observez une relation professionnelle et décontractée.


Inutile de se prendre la tête trop longtemps. Faites en sorte que les engagements soient respectés, que la ponctualité de votre baby-sitter ne soit pas à remettre en doute et bien sûr que vos enfants passent de bons moments avec elle. Si tout est bon alors vous serez tranquille et serein. Aussi, nous vous conseillons d'être dans une relation décontractée et professionnelle. Qu'entendez-vous par là ? C'est tout simple, l'aspect décontracté vous permettra de rendre les rapports plus humains et le dialogue plus simple entre vous et la baby-sitter souvent bien plus jeune que vous, parents. Le côté professionnel permettra à la baby-sitter de mieux considérer son rapport au travail et à vos attentes en tant qu'employeur (si vous décidez d'être particulier employeur).






1,889 vues
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Facebook Icône

© YOOPALA - Couverture nationale dont Paris et IDF, Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nice, Lille, Nantes...Siège social : 19 bd Malesherbes, 75008 PARIS S.A. au capital de 1 010 100 € - R.C.S. PARIS 488 791 203 Tel : 09 88 77 66 80 – Fax : 01 77 75 45 44 – Web : www.yoopala.com Yoopala dispose d’un agrément délivré par la DIRECCTE UT 75 (35, rue de la gare-CS 60003 - 75144 Paris Cedex 19) sous le N°SAP 488 791 203. Mentions légales